100 ans – Citroen

Description

André Citroën, fils d’un père hollandais en d’une mère polonaise, débuta comme manager des usines automobiles Mors en 1908.

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Au début de la Guerre de 1914, il découvre rapidement la pénurie des munitions de l’armée française. Il prépare un plan d’entreprise pour fabriquer des obus à grande échelle, et il fait fortune. Le visionnaire André Citroën ne croit pas que la Grande Guerre durera longtemps. Il prépare son avenir : la production en série de voitures pour le grand
public.

Les premières Citroën Type A, en version 4 places sous capote, étaient une sorte de Ford T à la française.  Elles étaient uniquement disponibles en Gris Artillerie – il semble qu’André Citroën ait pu acheter une quantité restreinte de peinture provenant de l’armée.

Rapidement, Citroën devient le premier constructeur automobile de France, voire même d’Europe. Communicant génial, André Citroën
promeut sa marque avec audace et ingéniosité. Peu intéressé par la gestion, il
place son entreprise en situation délicate, qu’aggrave l’onéreuse étude de la «
Traction ». Acculé au dépôt de bilan, André laisse Michelin prendre le contrôle
de sa société fin 1934 et meurt en 1935.

Il ne verra donc pas l’éclatant succès des  « Tractions » 7-11-15.
Après-guerre, l’incroyable 2CV, le fourgon Type H puis la fascinante DS
achèvent de faire entrer Citroën dans la légende.